sophrologie

 Au début j’étais un peu sceptique …mais finalement, au fil de la pratique, j’ai fini par trouver des bienfaits à la sophrologie 😉
Pour être honnête voilà une technique que je connais ma foi depuis bien longtemps… très exactement depuis presque 30 ans puisque je l’ai découverte sur les bancs de l’université ou plus précisément dans son parc.
Pendant mes études de psychologie à l’université de Montpellier, je me rappelle que la pratique de la sophrologie était proposée et c’était comme une mini révolution dans les études. Evidemment je m’étais inscrite aux cours !
A à peine 20 ans, je n’avais jamais entendu parler de sophrologie et c’est donc à cette époque que j’ai fait sa connaissance pour la 1er fois.
Ensuite je l’ai un peu oubliée jusqu’au jour où je me suis offerte à nouveau des séances de sophrologie à Paris.
Je retire de cette dernière expérience un plongeon dans un état zen que je cataloguerai de pur bonheur… comme la sensation d’être sur un petit nuage.

Mais qu’est-ce que la sophrologie exactement ? Inspirée de l’hypnose et de disciplines  telles que le yoga ou le zen, la sophrologie est une méthode de relaxation qui a pour objectif de transformer nos angoisses ou phobies en pensées positives. Cette pratique  s’appuie essentiellement sur la détente physique, obtenue grâce à des exercices de respiration, et de visualisation d’images et scènes apaisantes. Cette discipline fait partie des thérapies brèves.

Fondée  en 1960 par Alfonso Caycedo, un neuropsychiatre, la sophrologie est destinée à l’origine aux psychotiques. Pour les soigner, il s’est interrogé sur l’existence possible d’un état de conscience harmonieux, dit « sophronique », qu’il serait possible d’atteindre. Les émules de Caycedo l’ont aidé à étendre ses découvertes au plus grand nombre. La première école française et européenne fut créée à Paris en 1971 par le Dr Jean-Pierre Hubert qui favorise le rapprochement entre psychanalyse et sophrologie. Le Dr Raymond Abrezol le rejoint, élargissant ses applications au domaine du sport et de l’entreprise. Jacques Donnars, médecin somaticien, approfondit, quant à lui, l’aspect corporel de la méthode.

La sophrologie (du grec sôs, « harmonie », et « phren « esprit ») est une méthode d’investigation et d’harmonisation par des états modifiés de conscience. La sophrologie utilise des exercices de relaxation qui visent à créer un vécu corporel qui permet de développer positivement les capacités du pratiquant. Pour optimiser ce vécu, le sophrologue amène le pratiquant à modifier son niveau de vigilance entre veille et sommeil. En effet, à ce niveau de vigilance (équivalent à celui quand vous vous endormez) nous somatisons pleinement ce que nous visualisons (quand il s’agit d’exercice de visualisation) et ce que nous ressentons (quand il s’agit d’exercices d’écoute du corps).

Une séance de sophrologie se déroule en 3 temps. Elle débute par un court dialogue, qui cède ensuite la place à la pratique.
– Le dialogue pré-sophronique : moment d’échange sur les avancées depuis la séance précédente. Le sophrologue en profite pour expliquer le déroulement de la séance du jour (ses objectifs, bénéfices et son protocole).
– La pratique : exercices d’écoute du corps et de visualisation en techniques statiques ou dynamiques.
– Le dialogue post-sophronique : moment ou le pratiquant s’exprime sur le vécu de l’exercice (ressenti, sensations, objets de visualisation).

 

Pour aller plus loin…

 

LA SOPHROLOGIE FACILE…
http://go.silver77.alexisdelune.9.1tpe.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *