suite et fin de l’histoire (épisode 3)

 Le Reiki est une méthode de guérison par imposition des mains qui fait appel à l’énergie vitale universelle en tant que source bienfaitrice et curative pour celui qui la reçoit. C’est une technique douce et non invasive qui fait intervenir un médiateur ou praticien reiki qui en se faisant canal de diffusion de l’énergie (Ki) de lui vers la personne traitée active les capacités d’auto guérison de ladite personnes qui reçoit.

Quand j’ai découvert ce pouvoir (que nous avons tous, il suffit d’être initié pour cela et de suivre la formation adéquate), un champ infini de possibles c’est soudain ouvert à moi. Déjà, aider à soulager les maux et souffrances d’autrui est un cadeau mais en plus avoir la possibilité de s’auto traiter est une chance supplémentaire. Comme le dit l’adage « charité bien ordonnée commence par soi », il convient donc de travailler sur soi avant que de se tourner vers autrui. Chose que j’ai faite et qui m’a permis de ré équilibrer certaines énergies qui s’étaient trouvées pour x raisons soit bloquées soit utilisées à mauvais escient. Et comme je l’ai dit précédemment c’est aussi grâce au reiki que j’ai pu soulager ma mère de certains maux physiques et douleurs diverses, ajouté à cela que le touché (non invasif) peut avoir dans certains cas un fort effet concourant au bien-être général de la personne et agir en conséquence sur le moral.

Bref, après cette longue introduction, et comme vous l’avez compris, je ne me positionne donc pas dans la méthode qui vous est présentée ici en tant que professionnelle du secteur de la santé  (qualifications que je n’ai pas) ; je n’ai pas plus l’ambition de donner des conseils d’ordre médical, ergo thérapeutique, kinésiologique, psychologique ou autre. Je laisse les professionnels prodiguer les soins et formations nécessaires à la suite des diagnostics opérés sur leurs patients et clients. D’ailleurs, je conseille même vivement les personnes qui veulent appliquer la méthode REMOPA à tenir compte de leurs capacités, surtout physiques, et à ne jamais aller au-delà de leurs possibilités.

En résumé, pour expliquer le pourquoi j’en suis venue à « inventer » la méthode REMOPA et à l’appliquer sur ma mère, c’est qu’à moment donné j’ai estimé qu’il relevait de ma responsabilité de fille de donner une chance à ma mère de retarder sa perte d’autonomie et c’est ainsi que j’ai usé de mon imagination (penser certains mouvements) et de mes expériences issues des pratiques énergétiques, et d’un peu de mon temps aussi pour mettre en pratique, tester les effets et à accompagner ma mère dans l’exécution de certains gestes simples, mais recherchés pour avoir des effets bénéfiques.

Je formule le souhait que l’application de ces gestes simples et des recommandations présentées et expliqués dans cette méthode puisse être généralisée à un public le plus large possible, et que celui qui donne et celui qui reçoit puissent en tirer les bénéfices pour le plus grand bien de l’un et de l’autre.

Je vous souhaite bonne route dans la découverte de cette méthode !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *